Interview de Christine Duffau, Responsable ressources humaines, Communauté de Communes du Genevois, Archamps

Partager :

Christine Duffau, Responsable RH à la Communauté de Communes du Genevois, Archamps (74), membre active du Club RH Genevois français.

Parlez-nous de vous …

J’ai une formation comptable au départ et une carrière de 15 ans dans le privé, dans le service facturation d’une entreprise du secteur pétrolier. Ensuite, je me suis orientée dans la fonction publique territoriale, d’abord dans une maison de retraite (EHPAD) où j’exerçais le métier de secrétaire comptable de l’accueil des familles à la gestion des paies et de la comptabilité. En 2004, j’ai intégré la Communauté de Communes du Genevois (CCG). J’ai débuté dans le domaine de la comptabilité, puis comptabilité-RH. Depuis 2009, j’occupe le poste de responsable RH. A cette époque, nous étions 50 agents à la communauté de communes et nous sommes aujourd’hui 230. Cette augmentation de l’effectif est en partie due à la reprise de la compétence petite enfance par la CCG en 2015 (les crèches étaient gérées par les communes jusqu’alors) et également à l’évolution des champs d’intervention de la collectivité. L’effectif dédié à la petite enfance représente à elle seule 100 agents. C’est à cette époque qu’a été créé un vrai pôle ressources humaines à la CCG.

Dans le service RH de la CCG, nous sommes désormais quatre personnes.

Adjectifs pour vous décrire ?

Bienveillante, à l’écoute et ouverte au dialogue, soucieuse de mettre en avant l’équité.

Pouvez-vous présenter la Communauté de communes du Genevois ?

La Communauté de Communes du Genevois regroupe 17 communes sur un territoire situé au nord du département de la Haute-Savoie, entre les massifs des Alpes et du Jura : Archamps, Beaumont, Bossey, Chênex, Chevrier, Collonges-sous-Salève, Dingy-en-Vuache, Feigères, Jonzier-Epagny, Neydens, Présilly, Saint-Julien-en-Genevois, Savigny, Vers, Viry et Vulbens.

Notre territoire compte 48'000 habitants, dont 15'000 à Saint-Julien-en-Genevois, la ville-centre.

L’une des particularités du territoire est d’être frontalier du Canton de Genève, en Suisse, et de bénéficier d’un bassin d’emploi dynamique. Cette proximité géographique attire massivement de jeunes actifs sur le territoire de la CCG qui connaît la plus forte croissance démographique de la région Auvergne-Rhône-Alpes (+4% par an entre 2010 et 2015).

Cet afflux de résidents impacte fortement :

  • les besoins des citoyens en matière de services de proximité et d’infrastructures (offre de transport, logement, crèches, écoles…) ;
  • le coût de la vie locale et de l’immobilier ;
  • les équilibres entre espaces urbains, naturels et agricoles.

Pour aménager le territoire de manière durable et offrir une qualité de vie à chacun, les élus ont progressivement renforcé leurs moyens d’actions depuis 1996, année de la création de la Communauté de Communes.

Depuis 2004, la CCG est également partie prenante de la coopération franco-suisse pour organiser un développement équilibré de l’agglomération du Grand Genève, de part et d’autre de la frontière.

Quelles sont les compétences de la CCG ?

  •  L’aménagement du territoire et notamment le suivi, la mise en œuvre et la révision du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT)
  • Le développement économique à travers par exemple des actions de promotion et d’animation du tissu économique : accueil des entreprises, commerce et artisanat
  • La promotion du tourisme
  • La mobilité, dont le projet de tramway Genève-Saint-Julien, la mobilité douce (Viarhôna)
  • La protection et la mise en valeur de l’environnement
  • La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations
  • La politique du logement et du cadre de vie
  • L’accueil des gens du voyage
  • La politique sociale, dont les crèches : il y en a actuellement huit dont trois micro-crèches sur le territoire
  • La politique en matière de services à la population, notamment une information juridique aux particuliers à travers la Maison transfrontière de Justice et du droit qui répond et oriente, tant dans les démarches juridiques françaises que suisses, gratuitement et de manière anonyme et confidentielle
  • La politique en direction des associations et organismes, incluant des aides financières à des structures organisant des activités, des actions et manifestations sur le territoire.

Les projets et le fonctionnement de la CCG sont financés principalement par la fiscalité et les dotations de l’État.

Quelles sont vos actualités ?

A la différence d’une entreprise privée, un service RH en collectivité est rattaché à la direction générale et traduit, en matière de RH et organisation, le projet des élus.

Le service travaille également en lien avec les services de l’Etat et bon nombre de partenaires (centre de gestion, autres collectivités, …).

Loi sur la transformation de la fonction publique

Cette loi vise à rapprocher la gestion des agents de la fonction territoriale de la gestion dans le secteur privé et à ouvrir nos métiers au statut de contractuel.

Renforcement du service RH 

Depuis cet automne, notre service compte quatre personnes :

  • Deux collègues qui prennent en charge le parcours des agents au sein de la collectivité, de leur arrivée à leur départ : gestion des contrats, de la carrière, des absences, de la paie…
  • Une collègue nouvellement arrivée spécialisée dans le recrutement et la formation
  • Moi-même qui assure la transversalité du service

Pouvez-vous nous parler de votre culture d’entreprise et de vos valeurs ?

Au sein de la CCG, nous accordons une importance particulière à la formation en vue, d’une part, de fidéliser nos collaborateurs et favoriser leur progression professionnelle et en termes de rémunération. Nous disposons de notre propre centre de formation, le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) situé à Saint-Martin-d'Hères près de Grenoble avec une antenne à Annecy. Nous organisons également des formations en interne, en particulier des formations mutualisées entre nos 17 communes.

En tant qu’organisme public, la CCG porte les valeurs de l'intérêt général, la continuité du service aux habitants du territoire, l'égalité de traitement et la neutralité.

Quelles sont les grandes lignes de votre politique RH ?

  • L’accompagnement des agents et des services
  • Le pilotage de la gestion administrative et statutaire
  • Le pilotage de l’activité RH et de la masse salariale
  • L’information et la communication RH
  • Le pilotage des instances représentatives
  • La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences
  • Le recrutement et la marque employeur
  • La formation et l’apprentissage

Quelles actions managériales mettez-vous en place ?

Ces dernières années, nous mettons en place des formations ciblées pour nos managers dans les domaines suivants : entretiens d’évaluation, gestion de projet, positionnement du fonctionnaire vis-à-vis de l’élu…

En 2022, la formation de nos managers sera axée sur le recrutement : lecture du CV, positionnement et questions lors de l’entretien.

Vos réussites… et vos points de vigilance

Réussites :

Le télétravail qui a été mis en place déjà à partir de début 2019 à la CCG, à raison d’une journée par semaine. Nous avons évolué à 6 jours par mois en 2021 et étendu, également à des métiers habituellement exclus du télétravail comme les métiers de l’accueil.

La prise en charge intégrale par la collectivité de la prévoyance pour nos agents ainsi qu’une participation à leur mutuelle (15 à 25€ par mois).

Point de vigilance

Face à la difficulté à recruter, la CCG travaille sur la fidélisation de ses collaborateurs et la formation d’apprentis en vue de les garder. La CCG travaille en ce sens l’action sociale.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Travailler sur la qualité de vie au travail et le bien-être au travail des collaborateurs.

Vos bons plans RH

  • La formation tout au long de sa vie professionnelle
  • La rencontre et l’échange, notamment à travers les Rencontres du Club RH qui me permettent des échanges fructueux avec mes pairs.

Quels conseils donneriez-vous à vos pairs ?

L’accompagnement humain est très enrichissant mais il faut savoir être réactif et agile comme nous l’a appris la crise sanitaire. Les ressources humaines jouent un rôle essentiel au sein de toute structure.