Être labellisé “entreprise apprenante” sur le Genevois français

La formation en alternance a pris son envol ces dernières années. On enregistre une augmentation de 16 % entre 2018 et 2019 au national dont 368 000 contrats d’apprentissage. En région Auvergne-Rhône-Alpes l’augmentation est de 29,8 % sur cette même période.

L’accent mis par le gouvernement en matière d’aide à l’embauche d’alternant pendant la crise que nous traversons, témoigne de l’importance donnée à cette modalité d’apprentissage.

Du côté du Genevois français, les employeurs cherchent à attirer très tôt les jeunes talents. Le recrutement en alternance et la qualité de l’accompagnement qui leur est réservé est une des réponses qui peut être apportée.

Pour autant, le recours à l’alternance et les pratiques ne sont pas unanimes chez tous les employeurs.

Le label entreprise apprenante a été créé dans cet esprit : valoriser les employeurs qui s’engagent en faveur de l’alternance et créer une émulation autour de celle-ci.

L’origine du label

Annemasse Agglo et la Communauté de Communes du Genevois étaient en quête de valoriser la formation professionnelle et de soutenir les entreprises employeurs de leur territoire qui s’engagent en faveur de l’alternance. Pour cela, un label appelé “Entreprise Apprenante” a vu le jour il y a 2 ans.

Pour les entreprises, les associations ou les collectivités, il permet de les mettre en avant et par la même occasion leur image. En plus de cultiver leur marque employeur, d’augmenter leur notoriété, il sensibilise d’autres employeurs à adhérer aux valeurs du label. Leur labellisation apporte une marque de reconnaissance pour leur geste social et citoyen.

Pour les jeunes, le label “Entreprise Apprenante” est une véritable passerelle vers l’emploi associant théorie et pratique. L’alternance les habilites à intégrer des entreprises pouvant leur transmettre un savoir-faire, des compétences et valeurs car nous le savons, les apprentis et alternants sont les professionnels de demain.

Qui sont les acteurs ?

Le constat à l’origine de la démarche est la nécessité de mieux informer et orienter les jeunes, notamment pour les raisons suivantes :

  • Un taux élevé des ruptures précoces des contrats d’apprentissage
  • La difficulté pour certaines filières à être attractives (manque de candidats et- ou d’entreprises)
  • Promouvoir l’alternance comme une voie d’insertion vers un métier durable : Taux d’insertion professionnelle de 70%

Cette démarche a été initiée en 2016, par un collectif de partenaires engagés sur le territoire en matière d’alternance.

Cela a conduit à la création du label entreprise apprenante dont les objectifs sont les suivants :

  • Valoriser les entreprises qui s’engagent dans la voie de l’alternance
  • Donner envie à d’autres entreprises de s’engager 
  • Aider les entreprises qui rencontrent des difficultés dans l’accompagnement de leurs apprentis

Cette démarche est aujourd’hui financée par Annemasse Agglo et la Communauté de Communes du Genevois et portée par la Cité des Métiers centre associé d’Annemasse. Au sein de la cité des métiers, une interlocutrice est chargée de la relation avec les candidats et labellisés et de la bonne mise en œuvre de la démarche.

Quelles sont les étapes pour être labellisés ?

En ce qui concerne le processus de labellisation, il se déroule en plusieurs étapes.

Les employeurs intéressés contactent le référent du label. Lors de cet entretien, les étapes de labellisation et le référentiel lui sont présentés.

Si le candidat confirme son intérêt pour le label, il fait alors acte de candidature par courrier motivé.

Un binôme d’auditeurs et une date d’audition est ensuite désigné. Lors de cette audition, les auditeurs rencontreront le chef d’entreprise ou son représentant, un.e tuteur.trice ou maître d’apprentissage et un.e alternant.e.

L’audition se déroule sur la base d’un référentiel à partir duquel sont évalués les critères suivants :

  1. La découverte et la promotion du milieu professionnel
  2. L’intégration dans l’entreprise
  3. Le processus de formation et son accompagnement
  4. La valorisation de l’alternance
  5. L’engagement au service du territoire
  6. L’engagement de l’entreprise vis-à-vis de l’alternance

Suite à cela, une commission d’audition est organisée pour statuer sur l’attribution du label.

Les entreprises, associations ou collectivités labellisées retenues, se voient remettre le label pour une durée de deux ans, lors d’une cérémonie officielle. Cette cérémonie est l’occasion de mettre un coup de projecteur sur ces entreprises engagées.

Les entreprises qui n’auraient pas obtenu la labellisation peuvent bénéficier d’un accompagnement pour une nouvelle candidature. Il ne s’agit pas là d’une sanction mais bien d’une occasion d’améliorer ses pratiques.

Qui sont les labellisés ?

A ce jour, vingt-quatre entreprises, trois collectivités et une association sont labellisées. On y retrouve toute taille de structure : de 1 collaborateur à 1 300 et tout secteur d’activité : BTP, expertise comptable, hôtellerie-restauration, collectivité, animation, industrie, vente ….

Ce mois de septembre, onze entreprises et une association ont été labellisées « entreprise et association apprenante ».

Le réseau des labellisés

Les labellisés intègrent le réseau et sont conviés régulièrement à des temps de travail et d’échanges.

La dernière en date a eu lieu ce 17 novembre.

Au programme : l’ouverture sur le modèle Suisse d’apprentissage, le travail autour de la marque employeur, l’aide à la valorisation de sa politique d’alternance et du label auprès des candidats.

La prochaine rencontre portera sur le rôle et la formation des tuteurs.trices et maîtres d’apprentissage et laissera une part belle aux échanges de bonnes pratiques entre les participants.

……………………………

Retrouvez en pièce jointe les articles de presse sur le label

Pour toute question : Raphaëlle Equinet Cerrotti – Responsable RH entreprises – Cité des Métiers, centre associé Annemasse contact@citemetiers.fr

Rédigé par Andrijana Kostadinovic, alternante en bachelor RH, Maison de l’Economie Développement, et Raphaëlle Equinet Cerrotti, Responsable RH Entreprises, Cité des Métiers